06 de desembre 2022

Un rituel L’« Initié dans les profonds mystères » du 62ème de la nomenclature de l’Arche du Vè Ordre serait le« dernier grade du 5ème Ordre du Souverain Chapitre Métropolitain ? (D'après mes conversations avec Jean Pierre-Duhal)

Mon TIlF Jean-Pierre Duhal :

Selon les brillants travaux de Colette Légier, elle nous dit que  « la nomenclature de 81 grades du Chapitre Métropolitain est ainsi fixée : neuf séries de neuf grades classées par famille (voir dernier chapitre). Le V° ordre exerce enfin (mais un peu tard) le rôle qui lui avait été dévolu dès 1784. Cela est acté par ses propres statuts approuvés en décembre 1807, aux termes desquels il est structuré en deux classes. La première est composée d’un conseil de neuf membres, « gardien des cahiers maçonniques, des règlements et archives du Chapitre Métropolitain » et « possédant les plus hauts grades ». Il faut comprendre que ce conseil avait vocation à réunir les porteurs des grades sommitaux des divers systèmes maçonniques du Grand Orient, et à conférer lesdits grades. Les cahiers des 81 grades sont déposés dans une arche à deux clefs, établie au lieu des séances du Conseil des IX. On ne sait si le projet ultérieur du Frère Gastebois père de faire des IX une classe d’« Initiés dans les profonds mystères » aura pu être concrétisé. Un rituel de ce grade (62ème de la nomenclature) semble le confirmer, puisque l’un de ses exemplaires comporte la mention « dernier grade du 5ème ordre du Souverain Chapitre Métropolitain ». On notera avec intérêt que ce grade était le dernier du Rite en 33 degrés du Comte de Clermont daté de 1768.

Ça semble confirmer que, malgré la pratique initiatique d’un rituel initiatique pour accéder au Conseil des IX ne reste pas confirmé, au moins ils auront un rituel proposé pour qu’il soit possible y accéder à cet 9ème Grade. Je reste à l’attente tes lumières.

Joaquim Villalta


Mon Cher Joaquim :

Merci de m'accorder cette science qui n'est pas aussi étendue que ça.

Tout d'abord rien n'indique dans les textes, que ce grade ait historiquement pratiqué dans le cadre du 5ème Ordre.

Il annonce bien les grades possédés par le postulant mais ici, il ne s'agit pas d'une transmission ou initiation mais plutôt de la prise en considération d'un état. C'est de toute façon un "grade" terminal au regard des grades précédant.

Il est positionné avant l'élu de Londres et le Chevalier du soleil mais la classification ne peut être considérée de manière absolue. D'ailleurs il figure dans la 3ème série sans doute par erreur.

Le rapport effectué par le F.·. Gastebois est un acte tardif avec un 5 ordre moribond  et sans doute fut-il sans application de ses préconisations. En tout cas aucune trace d'usage n'est à ce jour publiée.

A mon sens rien n'indique une valeur symbolique supérieure qui puisse le positionner au-delà  du Chevalier du Soleil ou du Kadosch.

Avec une TAF très forte

Jean-Pierre Duhal, 5ème Ordre, Chevallier de la Sagesse, Grade 9 et dernier du Rite Français des Modernes, Souverain Grand Inspecteur Général, 33º du Rite Écossais Ancien et Accepté. Fondateur du Sublime Conseil “Provence et Fidélité”, Membre Fondateur du Ve Ordre et, Passé Très Sage et Parfait Grand Vénérable de la Chambre d’Administration du Grand Chapitre Général du Grand Orient de France. Membre de l’Académie Internationale du Ve Ordre de l’Union Maçonnique Universelle du Rite Moderne.


 

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada